Temps de Pâques

Message de Pâques oecuménique

« Ne soyez pas effrayées ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ?
Il est ressuscité : il n’est pas ici » (Marc 16, 6)

PNG - 11.8 ko

Chers paroissiens, chères paroissiennes,

Cette année, nous avons la grâce de pouvoir célébrer les fêtes de Pâques dans nos églises, malgré les contraintes du couvre-feu. Malheureusement, une fois de plus, les rassemblements familiaux seront à nouveau limités. Il est vrai que toutes ces restrictions nous pèsent, nous pensons notamment aux personnes résidantes en EHPAD.

Malgré tous ces bouleversements, la fête de Pâques, comme chaque année, nous aide à relativiser, à voir les choses essentielles et à garder la force de la confiance.
Au matin de la résurrection de Jésus, l’appel nous est lancé « ne soyez pas effrayés ». Il est bon d’entendre ces paroles, alors que depuis une année maintenant nous sommes habités par la peur et l’incertitude. Avec le Seigneur, il n’y a pas d’incertitude, il y a un cap qui nous est donné et celui-ci est sûr. Il est impossible que Dieu puisse nous trahir, les hommes oui, mais pas Dieu.

« Il n’est pas ici », nous invite à sortir de cette peur et à regarder un peu plus vers le ciel où se trouvent ceux que nous aimons.

Les choses terrestres passeront, tout comme notre vie ici-bas. La Résurrection du Christ, nous donne l’assurance de croire que la souffrance et la mort passeront et que les consolations du ciel raviront notre cœur pour l’éternité.

Chers amis, ne nous laissons pas effrayer, ayons confiance ! Avançons sur cette terre, le cœur serein, car Jésus nous accompagne et cela jusqu’à la fin du monde. La croix, grâce à la résurrection au matin de Pâques, lui donne une autre tonalité : la possibilité d’espérer dans les pires situations de notre vie. Certes, cela est facile à dire, mais sans cette assurance de notre foi, nous sommes perdus.
Que nos yeux, notre âme, notre cœur puissent vivre dans cette paix de la victoire du Christ sur la mort.

À tous, nous vous souhaitons de très belles fêtes de Pâques, pleines d’espoir chassant ainsi nos inquiétudes et nos peurs !

Pasteure Anne HEPTING
Abbé Johan-Mario BEGLIUOMINI

Bulletin paroissial

Le bulletin parrait par plus petites parties actuellement en raison de la situation sanitaire, du couvre-feu et d’éventuelles nouvelles mesures.

Retrouvez tout le programme des messes sur la page des horaires des célébrations.

Les permanences au presbytère de Schleithal
Les jeudis de 10h à 12h et les samedis de 10h à 12h

Vous souhaitez la visite d’un prêtre à votre domicile ?
C’est possible en respectant les règles sanitaires. N’hésitez pas à appeler le curé ou le vicaire.


Vivre le carême en ligne

Carême : Un temps tourné vers le Père

Le temps du Carême est un temps privilégié pour développer notre pratique de la prière. Comme le Christ au désert après son baptême, nous sommes invités à lui offrir une place plus grande dans notre (...)

Plus d'infos

Evangile du jour

« Huit jours plus tard, Jésus vient » (Jn 20, 19-31)

Acclamation : (Jn 20, 29)

Alléluia. Alléluia.
Thomas, parce que tu m’as vu, tu crois,
dit le Seigneur.
Heureux ceux qui croient sans avoir vu !
Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

C’était après la mort de Jésus.
Le soir venu, en ce premier jour de la semaine,
alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples
étaient verrouillées par crainte des Juifs,
Jésus vint, et il était là au milieu d’eux.
Il leur dit :
« La paix soit avec vous ! »
Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté.
Les disciples furent remplis de joie
en voyant le Seigneur.
Jésus leur dit de nouveau :
« La paix soit avec vous !
De même que le Père m’a envoyé,
moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux
et il leur dit :
« Recevez l’Esprit Saint.
À qui vous remettrez ses péchés,
ils seront remis ;
à qui vous maintiendrez ses péchés,
ils seront maintenus. »

Or, l’un des Douze, Thomas,
appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau),
n’était pas avec eux quand Jésus était venu.
Les autres disciples lui disaient :
« Nous avons vu le Seigneur ! »
Mais il leur déclara :

« Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous,
si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous,
si je ne mets pas la main dans son côté,
non, je ne croirai pas ! »

Huit jours plus tard,
les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison,
et Thomas était avec eux.
Jésus vient,
alors que les portes étaient verrouillées,
et il était là au milieu d’eux.
Il dit :
« La paix soit avec vous ! »
Puis il dit à Thomas :
« Avance ton doigt ici, et vois mes mains ;
avance ta main, et mets-la dans mon côté :
cesse d’être incrédule,
sois croyant. »
Alors Thomas lui dit :
« Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Jésus lui dit :
« Parce que tu m’as vu, tu crois.
Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

Il y a encore beaucoup d’autres signes
que Jésus a faits en présence des disciples
et qui ne sont pas écrits dans ce livre.
Mais ceux-là ont été écrits
pour que vous croyiez
que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu,
et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.

– Acclamons la Parole de Dieu.

La suite des lectures du jour...